Les 7 clés pour endormir bébé

C’est connu, une des premières phrases qu’on vous dis dès la grossesse c’est « bientôt vous ne dormirez plus la nuit ». Avant même que bébé n’arrive, vous appréhendez les nuits blanches et les veillées tardives. Il est vrai que votre rythme sera complètement chamboulé dès que votre petit trésor fera partie de votre vie. La fatigue s’accumule et vous ne savez pas toujours comment vous allez gérer. Et le repos c’est ce dont vous avez le plus besoin en cette période tellement éprouvante physiquement. D’autant plus que le manque de sommeil génère de la nervosité et de l’impatience.

Peut-être que vous êtes déjà parent, et que vous souffrez aujourd’hui de ce manque de sommeil. Vous recherchez ardemment des solutions pour aider votre bébé à mieux s’endormir la nuit et éviter les cauchemars et les terreurs nocturnes.

Voici les sept clés pour endormir votre bébé :

    L’environnement.

      Il est important que votre bébé soit dans une chambre apaisante et qui favorise l’endormissement. Qu’il s’agisse de sa propose chambre ou de la votre, dans tous les cas, il a besoin d’un coin qui lui est réservé où il peut retrouver la même ambiance et ses objets personnels qui le sécurisent. Avoir un mobile au dessus de son lit peut être quelque chose à laquelle il s’habitue et qui l’aidera à reconnaître son coin de sommeil.

      Veillez toutefois à ce qu’il ne devienne pas dépendant de certains objets car si c’est le cas, vous allez avoir du mal à le faire dormir dans un autre endroit comme chez les grands-parents par exemple. Un doudou sera utile pour recréer le même environnement en cas de déplacement.

        Le sentiment de sécurité.

          Un bébé évolue dans ses besoins de sommeil et de sécurité. Plus il est jeune, plus il a besoin de sentir sa maman tout près et même le papa, les deux forment ce qu’on appelle la figure d’attachement. Il est évident que vous aurez une certaine adaptation à faire selon ses besoins. Vous êtes les mieux placés en tant que parents pour ressentir à quel moment votre petit trésor a besoin d’être accompagné pour s’endormir. D’un point de vue général, il est préférable de quitter la chambre avant qu’il ne s’endorme complètement afin qu’il sache qu’il est en total sécurité et que vous êtes là pas loin. Le sentiment de sécurité est quelque chose qui ne se construit pas en lien avec la présence physique mais avec votre présence affective. 

          Les terreurs nocturnes et la peur du noir peut arriver à certaines périodes de la vie de votre bébé, plus spécifiquement quand il traverse des étapes de transition et d’évolution. Ce n’est pas en restant près de lui toute la nuit que cela va l’aider à être autonome. Le rassurer avec votre voix, le toucher avec votre main sans le sortir du lit sont des bons moyens pour l’apaiser. Disposer d’une petite veilleuse peut également l’aider, surtout si elle joue le rôle de mobile avec la projection des formes lumineuses  au plafond.

            Comprendre le rythme de votre bébé.

              Partir du principe que le rythme de sommeil des enfants est totalement différent de celui des adultes et aussi que chaque enfant reste différent aussi. Pour reconnaître celui de votre bébé, vous pouvez expérimenter pendant deux ou trois jours de le laisser dormir comme bon lui semble sans apporter aucune modification dans sa vie quotidienne. Choisissez de préférence une période où vous serez en congé, où il n’y aura aucun déplacement extérieur et observez le sommeil de votre enfant. Prenez ensuite note des heures exactes de son endormissement et de son réveil. Vous remarquerez qu’au bout de trois jours, un rythme horaire va ressortir. Sachez aussi qu’il y a une différence entre les phrases du sommeil léger et celle du sommeil profond, dans la première il bouge ses yeux derrière ses paupières et ses mains et pieds gigotent, tandis que dans la deuxième, il est complètement immobile et cela dure une vingtaine de minute. C’est à ce moment là que beaucoup de parents s’inquiètent car ils n’entendent presque plus leur bébé respirer.

                Les rituels.

                  Un rituel est une suite d’événements ou de pratiques qui ont pour but de reposer le cerveau et le conditionner. Les rituels du sommeil sont un puissant outil pour aider votre enfant de tout âge à programmer son corps pour le moment où il doit dormir

                  Les rituels servent également à mieux traverser cette période de fin de journée après avoir récupéré votre bébé à la crèche où il va décharger toute son énergie. En début de soirée, vous pouvez être confrontée à des pleurs, des cris, et une agitation physique sans raison particulière, il s’agit seulement d’une décharge du système nerveux. D’ailleurs, vous remarquerez que certains enfants peuvent pratiquer ce qu’on appelle l’auto-bercement une fois au lit pour évacuer le trop plein d’énergie. Cela peut se manifester par des cognements contre les barrières du lit qui sont sans danger. Pour le protéger, le tour de lit en tresse assez épais est une bonne solution.

                  Un exemple de rituel classique peut-être comme suit : le bain, ensuite le massage, puis le biberon en le berçant et enfin le déposer dans son lit en lui racontant une histoire si nécessaire. Quand cela se fait de cette manière tous les jours, le cerveau détecte l’approche de l’heure de dormir dès que le corps est immergé dans le bain.

                    Les massages.

                      Ahhh, qui ne rêve pas de massage avant d’aller au lit. Vous l’avez sûrement expérimenté, cette envie irrésistible de s’endormir après un massage. Votre bébé appréciera après son bain d’être enveloppé par vos gestes d’affection et par une huile tiède naturelle telle que l’huile d’amande douce qui convient à toutes les peaux sans laisser de film gras. Vous pouvez apprendre ou vous offrir des cours de massage pour bébé afin d’adapter vos gestes et que ceux-là soient bénéfiques pour apporter un maximum de soin à ses muscles et ses articulations. Le toucher provoque la sécrétion de l’ocytocine qui est une hormone de bien-être et du bonheur. Elle aide à la relaxation et au relâchement musculaire.

                        La propreté.

                          Il en va de même pour la propreté. Un bébé qui a une couche sale, qui gratte ou des fesses qui le démangent aura plus de mal à s’endormir. Il est impératif de s’assurer que sa peau est en contact avec une couche propre et sèche. L’humidité en général empêche un bon endormissement. C’est la même chose pour les régurgitations. Si votre bébé s’endort avec son body ou pyjama mouillé par le liquide de ses renvois, cela va l’incommoder. Pensez à prendre le temps de le caler contre vous avec un bavoir sur l’épaule pour qu’il puisse faire son rôt convenablement avant de le coucher.

                            La sécrétion de mélatonine.

                              La mélatonine est une hormone qui favorise le sommeil et qui est secrétée par le cerveau dès que la tombée de la nuit. Elle donne le signal au corps que c’est le moment de s’endormir.

                              Les écrans ou les lumières fortes empêchent du coup la sécrétion de cette hormone précieuse qui d’autant plus, elle a un rôle dans l’équilibre de la sérotonine qui est l’hormone qui régule l’humeur. Cela veut dire que la mélatonine est le sommeil impactent l’état d’esprit de votre bébé. Un nouveau né qui dort mal peut être plus anxieux et nerveux.


                              Nous espérons qu’avec ces sept clés pour endormir votre bébé, vous allez trouver le chemin rapide et facile pour un apaisement général dans votre foyer. Nous savons combien cela peut devenir un problème que vous manquez de sommeil également alors que le congé de maternité est fini et qu’il faut reprendre le travail. Nous soulignons le fait que ces astuces sont à composer et varier selon la personnalité de votre enfant. La patience est nécessaire car le rythme de chacun est différent.

                              Si vous avez déjà essayé des astuces de sommeil que vous connaissez déjà et qui vous ont aidé à endormir votre bébé, vous pouvez les partager avec nous et les autres parents en commentaire.

                              Articles Récents